Togo: Un élément indispensable au développement

/

Information Nzara : un tracteur sur la routeLe réseau routier est un ensemble des routes interconnectées et entrecroisées entre elles, permettant le passage des personnes et des marchandises. Il participe et contribue efficacement au processus de création de richesses dans un pays.

Par ailleurs, les réseaux routiers sont d’une grande importance dans plusieurs secteurs, entre autres l’agriculture et l’industrie. Il faut noter qu’ils agissent en amont et en aval du secteur agricole. En amont, les routes permettent l’acheminement des moyens de production (tracteurs, camions, intrants agricoles, …) des villes vers les zones de production agricole. En aval, elles interviennent dans l’évacuation des récoltes des zones de production vers l’industrie (grandes villes). Celle-ci assurera la transformation de ces matières premières en produits semi-finis ou finis.

En dehors de la facilitation de la mobilité des moyens de production et des récoltes, le réseau routier favorise également la création d’emplois, le désenclavement des zones rurales, la croissance d’autres secteurs, l’indépendance alimentaire du pays, les transactions et les échanges commerciaux, la réduction de la pauvreté, l’avènement des investissements, etc.

Vu l’importance des réseaux routiers dans le secteur agricole et dans l’économie en général, le Togo a décidé de construire une autoroute de Lomé à Cinkassé. Cette infrastructure gigantesque de près de 700 km, dont le coût est estimé à plus de 330 milliards de FCFA, est l’un des projets phares du PND. Ce projet implique l’AFC (Africa finance corporation), un géant des infrastructures en Afrique basé à Lagos (Nigéria), qui a récemment démarré la construction d’une plateforme industrielle à Adétikopé pour un investissement de près de 140 milliards de FCFA.

La réalisation de cette autoroute permettra non seulement de développer le secteur agricole, mais aussi d’assurer la fluidité du trafic, de réduire le temps et le coût du parcours sur le corridor afin d’améliorer la compétitivité du Port autonome de Lomé.

Evelyne A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

× Avez vous des questions?